Sur une autre planete!!!

5 novembre 2007

Chers amis, 

  

Non, non, non, nous ne vous avons pas oublies, perdus dans les couches, les tetees, les petites nuits, les calins et les sourires charmeurs de notre Sibylle… Nous sommes simplement sur une autre planete et profitons a 100% de notre puce. Apres un mois de pouponnage a la decouverte de notre petite cherie, il etait temps de partager avec vous notre bonheur et vous faire profiter de ses sourires. Mais voila que nous decouvrons que nous n’avons plus acces au site de notre blog ! 

  

Nous savions qu’en Chine, maman et bebe doivent rester cloitres chez eux pendant le premier mois… et les gardiennes en bas de l’immeuble choquees de me voir sortir avant la date fatidique… avec en plus une jupe et des sandales (j’ai cru comprendre a ce moment la qu’il fallait couvrir toutes les parties « impures » de son corps…), n’ont pas manque de me le rappeler. J’ai eu beau expliquer que je n’etais pas chinoise avec un rire un peu force, je suis sure que je les ai vu rire jaune… (les chinoises!). 

  

Je ne savais pas que le mois de coupure avec le monde de la rue s’appliquait aussi avec le monde du net! Reaction justifiee ou censure generale dont nous ne sommes que de pauvres petites victimes ? Quoi qu’il en soit, il fallait reagir. Loin de nous l’idee de defier les forces chinoises, nous vous invitons simplement a nous rejoindre sur notre nouvelle planete ou vous pourrez continuer a nous suivre, partager nos joies et nos decouvertes … en esperant toujours que cela vous donnera envie de venir jusqu’a nous! 

  

natmat.over-blog.com 

  

Bons baisers de nous 3! 

  

Nat, Mat et Sibylle 

  

PS: Merci a ma chere soeur sans qui ce texte n’aurait pas pu apparaitre! 

Me voici!

2 octobre 2007

img1769.jpg

Je suis arrivee le 22 septembre 2007 a 16h05 a Shanghai, en pleine forme! Maman et Papa sont fous de joie… Tout comme Mouna, Bon Papa et Mamie Carmen venus en Chine pour l’occasion !!! Ils sont tous gagas… et j’adore ca! 

Je vous fait plein de petits baisers de Chine.

Sibylle

Voila notre petite cherie qui fait sa premiere apparition sur notre blog … familial. Tout le monde va tres bien. On apprend doucement a la connaitre, a gerer les aspects pratiques et les petites nuits. Elle nous offre de beaux sourires, de gros calins et ses mimiques nous emerveillent… De fortes emotions et une immense joie etaient au rendez-vous pour nous ce 22 septembre ! … a la maternite … et ca ne fait que commencer…

Nous vous embrassons tous bien fort en esperant vous la presenter le plus vite possible.

Nat et Mat

Hymne a la joie : PUB !

17 septembre 2007

ifcanimation2.gif 

Prochains frissons avec la chorale IFC de Shanghai… (malheureusement sans nous qui couvons encore a cette heure…)

Quoi ? 9eme de Beethoven

Ou ? Shanghai Oriental Art Center

Quand ? 22 septembre a 19:30!

Venez nombreux!

20070911161937.jpg

 

J – …

12 septembre 2007

J – 15 (31 aout 2007) : derniere soiree a Shanghai pour nos visiteuses de l’ete, Cristelle, Pascale et Anna. L’occasion de feter au 50eme etage du Bund Center, vue imprenable sur Pudong, l’anniversaire de notre Cristelle preferee…

Shengri kuaile!

J - ... dans tranches de vie ppt prsentation1.ppt

cjw.jpg

J – ? 
le 11 septembre 2007…

Comme vous voyez, bebe se porte tres bien… Et nous aussi …

Malgre quelques bonnes bieres belges que Matthieu a pu denicher en Chine, la competition etait inegale…

ppt dans tranches de vie prsentation11.ppt

prsentation1.jpg

 

J-3 semaines…

26 août 2007

img1527.jpg

Une journee au Meridien de She Shan, petit coin de nature pas tres loin de Shanghai, avec un buffet fantastique et une piscine en plein air… au milieu de la verdure! Rien de tel pour un brunch du dimanche et piquer une tete. Rendez-vous prise des expats en ete, ca n’en est pas moins agreable et reposant! Nous avons beaucoup aime…

Bisous.

img15361.jpg img1510.jpg

 

Balade dans la Concession Francaise

20 août 2007

24 juin 2007

2 heures de « visite » dans la Concession Francaise de Shanghai! Grace aux explications detaillees de Charles Lagrange, nous avons pu faire un voyage formidable a travers l’histoire de Shanghai de 1849 a 1943… Un regal, malgre une chaleur de plomb!

La suite en images…

tourguzlafetbund.jpg

La Tour Gutzlaff construite en 1880 par les Jesuites est situee au sud du Bund, sur l’ancien Quai de France. Les Jesuites avaient installes la une station meteorologique marine. Cette tout a ete deplacee de 80 metres il y a quelques annees pour amenager le Bund.

Les francais n’avaient qu’un acces limite au fleuve, coinces entre l’actuel Bund au nord qui appartenait aux anglais, et la vieille ville chinoise au sud. C’est vers l’ouest que la Concession francaise a pris de l’ampleur et s’est beaucoup elargie.

eglisesaintjoseph.jpg

Eglise Saint Joseph (1859-1862). Cette eglise est a nouveau active, il y a des messes en chinois toutes les semaines. Au 19eme siecle, les Dames auxilaire du purgatoire vienrent s’installer dans les ecuries a cote de l’eglise et firent construire une ecole pour jeunes filles chinoises ainsi que l’institut Saint Joseph pour jeunes filles europeennes.

jingninglu.jpg

La rue du Consulat, aujourd’hui Jingning Lu qui part du semaphore sur le Bund et s’enfonce dans la Concession francaise vers l’ouest. Rue tres animee, on peut y croiser…

porteur.jpg  ou … crustaces.jpg mais qu’est ce que c’est ?

ancienlupanar.jpg

« Le Grand Monde », centre d’amusement repute en Asie ou se melangaient tripot, casino, bordel … Il est passe dans les mains d’un apothicaire chinois devenu riche grace a une potion miracle qui avait pour effet de rendre « intelligent » en tonifiant le cerveau. (on se croirait dans un Lucky Luke…), puis dans les mains d’un autre chinois mafieux… avant d’etre ferme pendant la revolution culturelle. En 1979, il fut reouvert en proposant des jeux plus « soft » : jeux electroniques, acrobatie, magie… 

ecolefrancochinoise.jpg

L’ecole franco-chinoise (1886). Les eleves chinois principalement etaient formes par les missionnaires jesuites et avaient vocation a devenir fonctionnaire au sein de la Municipalite. C’est encore une ecole aujourd’hui avec des cours de francais!

anciencerclefrancais.jpg

Ancien college municipal francais et ancienne alliance francaise. Tres beau batiment encore bien conserve avec un grand et beau parc !

casernedepompiers.jpg

Sur la Huahai Lu actuelle, l’ancienne caserne des pompiers… reconnaissable notamment a ses grandes portes qui laissaient passer les camions!

voituredemariage.jpg

Sur le chemin, une voiture de maries! Vous aurez reconnus les petits cochons … pour porter bonheur!

ruijingparc.jpg

Actuel Hopital Ruijin et ancien Hopital Ste Marie.

ruepietonnepresdufuxingparc.jpg ruedelaconcessionfrancaise.jpg 

maison.jpg jardins.jpg

Quelques vues de jardins prives, maisons et rues de la Concession Francaise… il ne manque plus qu’un bon transat!

Et comment s’appelait la rue ou nous habitons ? Rue Bourgeat!

J- 4 semaines (en theorie…)

18 août 2007

En pratique : 36 semaines …

Le bidon est tout rond. Bebe bouge beaucoup, surtout quand je veux me reposer… Indeci. Il ou elle grandit bien vite!
Son petit couffin, fait maison ! (… ca vous etonne ?), avec quand meme l’aide precieuse d’une amie et de sa machine a coudre est fin pret.

Nous, on profite des restau et des sorties… a 2 et on fait provision d’heures de sommeil!

J- 4 semaines (en theorie...) dans tranches de vie ppt prsentation1.ppt

36semaines.jpg

 

Pelerinage a Putuoshan…

12 août 2007

A

Au large de Shanghai il existe une ile que le regime communiste chinois semble avoir avoir oubliee. Cette ile, Putuo Shan, entierement devolue au recuillement et a la priere bouddhiste, est un morceau de Chine ancienne qui contraste avec les tours de Pudong.

Pour s’y rendre, nous avons pris le bateau de nuit d’un sombre quai de Shanghai.

B1   B2

La coquille de noix avancait si lentement entre les gigantesques porte-containers et ports off-shore, que nous avons bien eu le temps d’humer l’air marin, et l’odeur des toilettes traditionnelles chinoises donnant sur notre cabine.

Nous sommes partis a quatre: deux couples mixtes franco-belges.

Arrivee a 7 heures du matin sous un beau soleil etrange…  On nous avait pas dit qu’il y avait du soleil pres de Shanghai?

b3.jpg    B4

Avant de partir, nos amis nous avaient dit: Putuo Shan, ouais, bof…

c1.jpg    C3    C4

Nous on est tout de suite tombe sous le charme de cette ile sans voiture, avec ses multiples temples et ses vues imprenables sur les iles avoisinantes.

Nous avons decouvert sur ses belles plages de sables une mode chinoise de style « premiers conges payes », enfin un peu comme les photos des annes 20 a Oostende ou au Touquet ou on voit les maillots noirs a bretelles et short en une seule piece.

D1    D2    D6

Natalie a pu en toute fierte exposer ses rondeurs. En toute securite aussi car la plupart des chinois ne sachant pas nager, une vedette surveille en permanence les baigneurs.

Et puis de toute facon elle ne craint rien, son homme veille…

D5

De retour de la plage, la serviette autour de la taille, on croise quelques moines qui nous rappellent que nous sommes dans un lieu de recueillement, et qu’une tenue correcte est de mise (et oui, ca doit leur faire le meme effet qu’a nous quand on voit des touristes chinois se ballader torse nu a Notre Dame…)

E1

Pendant les heures chaudes, nous visitons quelques temples ou la fumee de l’encens est partout.

Cette ambiance de priere sied parfaitement a Bebe qui se repose a l’ombre des grandes toitures en pierre.

E2

De temple en temple, nous finissons par nous faire des amis pelerins.

L’un est Lama thibetain et adopte immediatement « notre » Bebe, comme il dit.

Les autres sont Hong Kongais et viennent rencontrer les sages de l’ile.

E7

Nous sommes presentes au sage qui prie pour nous et Bebe. Et nous parlons de l’ouverture et de la necessite de vivre en paix les uns avec les autres, dans le monde. Le sage nous « envoie » et Natalie recoit meme un petit bracelet de priere pour Bebe.

E3   E4

Au fond d’une grotte nous rendons visite a Bouddha. Seul un coeur pur peut le voir.

Nous avons vu de beaux rochers, mais voila ce que nous a restitue l’appareil digital:

E6

Pour peaufiner notre pelerinage nous escaladons le sommet de l’ile, en telepherique… Nous redescendons par les marches sacrees, n’etant pas certains que c’est vraiment la descente de cet escalier de pierre qui donne la benediction.

En bons francais et belges (une flamande et un wallon), des le soir venus nous sortons nos cartes, pour jouer au wist ou au tarot…

F1    F3

Et nous degustons les saveurs locales, bien evidemment des produits de la mer.

Mais nous ne nous laissons pas tenter par les meduses en train de secher sur le sol…

Ce sera pour nos prochains visiteurs.

F2

Avant de repartir, nous faisons nos adieux avec notre ami Lama, avec qui nous echangeons nos adresses emails.

F4

Et puis sur le bateau, on ressort les cartes avec une legere brise qui vient caresser notre retour.

F5

 Ce petit periple nous aura permis de regarder par la fenetre d’une autre culture. D’y voir les belles choses que nous pouvons faire ensemble, si differents qu’on puisse etre.

Z

Un semestre a l’universite

30 juillet 2007

 fudandaxue.jpg
Entree de l’Universite
Accueil par 毛泽东 Máo Zédōng (1893-1976) leader du parti communiste chinois et fondateur de la République Populaire de Chine.

14 juillet 2007 : fete nationale certes…. mais aussi ceremonie officielle a Fudan pour la fin du semestre. Les asiatiques etaient toutes sur leur 31! J’etais quant a moi appretee pour la plage ou nous avons passe ensuite la journee… On commence par ecouter dignement, debout, l’hymne de circonstance (un avant-gout de la soiree ou nous avons entendu la Marseillaise…). Discours ensuite de 9 intervenants en chinois, remise des certificats justifiant de nos etudes a l’universite dans un bel ecrin tout rouge… ainsi que d’un superbe t-shirt.

 livret.jpg certificatouvert.jpg tshirt.jpg

1 heure plus tard, c’etait fini! C’est comme les banquets, ceremonieux mais rapides…

Outre le petit plaisir de comprendre un peu de quoi ca parlait lors des discours (a la grande difference du discours de rentree en mars), et celui de recevoir un diplome chinois (quand meme!!), la plus grande fierte etait finalement le dejeuner avec toute la classe dans un restaurant coreen au cours duquel nous avons papote pendant a peu pres 2h … en chinois! Finalement, on sait en dire des choses! Les coreens et japonais de ma classe ne parlent pas trop anglais, voire pas du tout, et ils sont majoritaires.

Ma classe etait pleine d’asiatiques de tous poils, Japonais, Coréens, Thaïlandais, Indonésiens, Singapouriens… il y avait aussi 2 Mexicains et … moi qui, fièrement, avec un belge, représentions l’Europe ! C’est sûr, par rapport aux Japonais et aux Coréens, on rame un peu pour se souvenir des quelques milliers de caractères de la langue chinoise. Mais quel bonheur de réussir à lire un texte qui au départ ne ressemble qu’à … « du chinois » ! 

livrechinois.jpg

Voici pour vous donner envie de vous y mettre un extrait de notre livre … (texte au demeurant tres interessant sur les coutumes alimentaires dans les differentes regions de Chine).

La grosse différence avec notre écriture c’est qu’au lieu de 26 lettres, il y a plusieurs milliers de caractères. En général, quand je ne connais pas un mot, je ne sais pas le lire, et encore moins le prononcer… Autre grande différence, les caractères sont tous espacés de la même manière quelque soient les mots. Alors quand toute contente, j’arrive à prononcer certains caractères, il m’arrive de ne rien comprendre quand je ne sais pas où commencent et où finissent les mots que je ne connais pas ! Quelques années ne seront pas de trop pour commencer à lire un article dans le journal ! 

Chaque caractère représente un son mais il n’y a environ que 400 sons pour plus de 5000 caractères ! Certes, ces sons peuvent se prononcer sur des tons différents mais sincèrement, ce n’est pas toujours évident de distinguer « xìng » de « xíng ». Souvent, la seule manière de les différencier (outre les tons que nos oreilles musicales sont sensées reconnaitre sans problème Indeci ), c’est le contexte ! Vous imaginez donc la joie de se mettre à comprendre les commerçants, notre gardien ou la concierge (nos principaux interlocuteurs en chinois à ce jour !). Finalement, apprendre le chinois en Chine, c’est plein de petits bonheurs à saisir, de petites découvertes et d’émerveillements. 

toursdefudan.jpg  fudan.jpg

Apres avoir ete accueillis par Mao, nous arrivons devant le batiment principal qui dresse ses deux tours imposantes! 

Devant ce bâtiment se trouve une grande pelouse sur laquelle on peut s’asseoir. Elle est bien souvent vide car les chinois ne se mettent pas au soleil ! Au contraire, le beau temps arrivant, les filles se baladent toutes avec des parapluies, et dans les rayons beauté des grands magasins, on cherche péniblement ou se cache une crème hydratante classique au milieu des « whitening creams ». 

lacantine.jpg

Pour finir, je vous emmene dejeuner a la cantine. Plateaux en métal compartimentés, riz… et ce qu’on arrive à trouver de bon au milieu des différentes mixtures de légumes, de viandes et de tofu. 

Qui fait quoi ?

27 juillet 2007

Pendant que l’un dessine et fait des schémas pour s’expliquer avec des chinois, l’autre dessine et trace des traits pour s’exprimer en chinois. 

Pendant que l’un calcule la distance entre deux points, la longueur d’une droite ou d’une courbe pour connaître la résistance d’une structure, l’autre s’applique à tracer dans l’ordre des traits horizontaux, verticaux ou courbes afin de trouver la structure parfaite d’un caractère. 

Pendant que l’un passe de réunions en visites de chantier et d’usines entouré de chinois qui tentent de parler anglais, l’autre passe de réunions en visites de salles de classes entourée de japonais, de coréens, de mexicains ou d’italiens tentant de parler chinois. 

Pendant que l’un mange dans une gamelle en métal un bol de riz et une mixture de poulet déjà froids dans une cantine déjà vide, l’autre mange une mixture encore chaude également dans une gamelle en métal mais dans une cantine encore archi-bondée… de chinois ! Et c’est même bon ! 

Enfin, pendant que l’un œuvre à l’édification d’une « big bubble » majestueuse en plein cœur de Shanghai au bord du Huangpu et que l’autre soigne sa petite « bubble » qui pousse bien vite, l’un et l’autre regardent ensemble avec tendresse ce petit être grandir au chaud et encore à l’abri de la vie bourdonnante de Shanghai… 

12345