• Accueil
  • > Archives pour février 2007

Archive pour février 2007

Fudan Daxue: inscriptions

Mardi 27 février 2007

Et voila, je suis inscrite a la fac (« Daxue » en chinois). Je regrette de ne pas avoir pris mon appareil photo mais je vais essayer de vous decrire l’ambiance de cette matinee. Tout etait extremement bien organise, ordre et efficacite.

Munie du « petit livre rouge » (il est partout celui la!) qui expliquait en chinois et en anglais que je devais me pointer aujourd’hui, mon admission notice, ma feuille d’inscription dument remplie, mes 8 photos (dont seulement 2 ont servies…).

img0035.jpgj’entre dans une grande piece ou tout semble n’etre qu’une grande foire et une belle cacophonie. Des gens partout, des stands de the et de cafes, des chinois derriere des petits bureaux les uns a cote des autres, des etrangers qui ne savent pas trop ou aller et des chaises en plein milieu de la piece…  

Finalement, apres avoir trouve le premier bureau qui donne de nouveaux papiers a remplir, on comprend comment ca marche… et ca marche bien puisqu’une piece pleine d’etrangers de toutes nationalites ne parlant pas forcement chinois s’y retrouve!

Des sieges sont disposes au centre dos a dos et en U (un peu comme pour le jeu des chaises musicales). C’est la qu’on attend. On se met a la derniere place et toutes les 30 secondes, on avance d’un siege jusqu’a arriver devant le bureau numero 1. Entourant ces sieges, et longeant les 4 murs de la piece, d’un cote on trouve des bureaux pour s’asseoir et remplir les formulaires interminables et de l’autre cote, les 6 bureaux administratifs.

Le premier bureau verifie qu’on existe sur les listes et nous donne une feuille qui liste les 6 etapes a franchir avant d’etre officiellement inscrit. Attention, il faut faire tamponer chaque etape, sinon, on recule d’une case ou on retourne a la case depart… Ca va de la station enregistrement admistratif dans l’ordinateur, a la station paiement, en passant par la verification des visas et des assurances maladies…

… pour finir avec un plan de la fac, le calendrier des evenements et une fiche d’inscription pour les voyages organises par l’universite. Ce n’est pas clair comme de l’eau de roche?

img0036.jpg

Sans oublier le rendez-vous pour un test de chinois qui me permettra de savoir dans quel niveau je vais aller.

img0037.jpg

Comme vous voyez, c’est dans 2 jours, le 1er mars! Alors apres une semaine au Japon ou j’ai tout oublie, je vais de ce pas rafraichir ma memoire!

Zaijian!

那 丽 (c’est mon nom chinois pour la fac, je vous laisse le soin de deviner… ca ressemble presque a mon prenom et ca veut dire « jolie »)

Bonne annee du cochon dore!

Dimanche 25 février 2007

新 年 快 乐!(Xinnian kuaile!)

bigpig1.jpg

Le 18 février, les shanghaiens ont accueillis l’année du cochon a grands renforts de pétards et feux d’artifices. Il faut dire que ce n’est pas n’importe lequel…ce cochon la est doré ! et ne se montre que tous les … 60 ans ! 

Des le 17 dans l’après-midi, assez espacées, on commençait a entendre quelques détonations, puis le bruit s’est intensifié et toute la nuit a résonné de pétards et de feux d’artifices. De toutes les fenêtres de l’appartement, on etait aux premières loges pour admirer les feux d’artifices qui éclairaient le ciel de Shanghai. Rien d’officiel dans tout cela, chacun fait son stock avant le grand jour et tente de faire le maximum de bruit lors du Nouvel An. 

Le nouvel an s’appelle  » Guo Nian « . La légende dit que le Nian était un animal féroce qui descendait de ses montagnes la veille du nouvel an pour trouver de la nourriture. Il mangeait les animaux domestiques et même les humains et tout le monde fuyait devant lui. Jusqu’à ce qu’on découvre qu’il était terrorisé par le rouge, le feu et le bruit. Pour l’empêcher de venir les villageois peignaient leurs portes en rouge, allumaient du feu devant et faisaient du bruit en tapant sur des objets. Maintenant, on se contente d’utiliser beaucoup de rouge pour les décorations et de faire éclater un maximum de pétards le jour du nouvel an. CQFD

Depuis quelques semaines déjà, un air de fête avait envahi la ville.

fetedansnanjinglu.jpg

Les gens sont heureux. Ils vont bientôt rentrer chez eux, rendre visite a leurs familles, les employés vont recevoir leur paye, avec souvent un petit bonus. Les rues, les façades des grands magasins, les entrées des immeubles se sont parées de décorations rouges, de lanternes, de lumières … et de petits cochons ! L’ambiance fait penser un peu à notre mois de décembre juste avant Noël. 

facadeetpoissonpourlarichesse.jpg facade.jpg facades dans la Nanjing Lu

nanjinglu.jpg malgre la pluie, l’air est a la fete!

entreedimmeuble.jpg bienvenuecheznous.jpg
Bienvenus chez nous! Lanternes, cochons ailés et mandarinier pour la santé!

Le Nouvel An Chinois est une fête très familiale. Pour le réveillon, la soirée la plus importante, tous les membres de la famille essaient de revenir même s’ils sont loin pour participer au repas familial. Les Chinois n’hésitent pas à faire parfois plus de 10h voire 18h de train pour rejoindre leur famille. Il y a beaucoup de migrants à Shanghai, ce sont des Chinois qui ne sont pas originellement de Shanghai et qui viennent à la ville travailler pour gagner de l’argent. Ils sont généralement cantonnés à des petits métiers, par exemple ouvriers sur des chantiers ou Ayi (femme de ménage ou nounou, en Chinois, Ayi veut dire tante). Parfois, ils viennent avec leur famille, parfois, ils laissent femme (ou mari) et enfant dans leur province d’origine. On peut imaginer la joie d’y retourner pendant une semaine ou plus selon la durée de leurs vacances ! Le réveillon est l’occasion d’un grand festin. Il ne faut surtout pas se coucher avant minuit et c’est mieux de rester debout le plus longtemps possible. Il faut parait-il manger du poisson (tête et queue comprises), symbole de richesse. Mais le festin est compose de toutes sortes de plats pour apporter le bonheur, la chance, la réussite et la longévité. 

On se distribue des « hongbao », des enveloppes rouges qui contiennent de l’argent. Ce sont les étrennes du Nouvel An. On dit que c’est l’argent de la chance.

envelopperouge.jpg

Le jour de l’an, on porte de nouveaux vêtements, on rend hommages aux ancêtres et aux dieux. Nous n’étions pas à Shanghai pour la suite des événements mais quand nous avons demande à des shanghaiennes ce qu’il en était des défilés de dragons, nous nous sommes entendus répondre qu’il s’agissait de festivités des China-Town à l’étranger mais ce n’était pas une coutume de Shanghai ! Nous restons un peu dubitatifs. L’année prochaine, nous saurons surement vous en dire plus sur le sujet en restant sur place. 

Les entreprises organisent des fêtes du Nouvel An. Sur le principe, c’est la même chose que la fête de Noel de l’entreprise chez nous… Dans la pratique, c’est légèrement différent. Le client de Mat a organise un banquet pour l’occasion réunissant tous les protagonistes du chantier. Il vaut mieux ne pas manger de la journée pour profiter du diner. Il y avait une dizaine de tables, chacune réunissant une douzaine d’invités. Nous étions à la table des « étrangers », c’est-à-dire, les architectes et bureau d’études. La soirée commence à 6h30 par un discours, puis un toast au vin rouge…cul sec. Une trentaine de plats se succèdent sur le plateau tournant au centre de la table. Ouf, on n’est pas obligé de tout manger ! En toute simplicité, le client puis les divers « chefs » passent de tables en tables et trinquent avec chacun, toujours cul sec ! Même s’ils tiennent étonnamment bien l’alcool, certains sont bien à ramasser à la petite cuillère à la fin de la soirée (c’est-à-dire 8h30 !!!). C’est sur, ca dédramatise. Il y a aussi des petits spectacles, mais aucun super magicien ou groupe à la mode n’est engagé pour l’occasion, ce sont les employés qui viennent présenter leur chanson sur l’estrade. Vous avez dit « complexes » ? Mauvaise réponse… rejouez ! 

Il est impossible d’oublier que nous entrons dans l’annee du Cochon. Des qu’on tourne la tete dans la rue, on tombe sur des cochons, petits ou grands, ailés, dorés, ou encore gardiens des temples de la consommation…

petitscochonsgardiensdutempledelaconsommation.jpg vitrinesdemagasin.jpg

Dans l’astrologie chinoise, on peut lire que le cochon est un compagnon merveilleux, très intellectuel, sincère, tolérant et honnête mais terriblement naïf. Direct, patient mais routinier et peu enclin à donner son avis par aversion pour les conflits. Très (trop) attaché aux biens matériels. Attentionné et délicat. Amoureux de la nature.  Y croit qui veut!

Pour la plupart des Chinois, l’année du Cochon Doré est synonyme de richesse et de chance. C’est une année exceptionnelle pour avoir des enfants. Ma prof de chinois explique que le cochon est un animal qui vit sans souci et profite bien de la vie, ce que tous parents souhaitent naturellement pour leur enfant. Les hôpitaux et cliniques se préparent à faire face à un afflux de naissances. On lit dans les journaux coréens (qui fêtent aussi le nouvel an chinois) que la vente des préservatifs enregistre une chute sévère depuis quelques mois !) 

Nous sommes très fiers de participer à ce baby-boom (même si notre bébé ne sera pas chinois !) et nous nous préparons à l’accueillir en Septembre prochain à Shanghai. 

Très bonne année du Cochon Doré!
Et comme on dit ici « Make a lot of money » !

Nous devons y aller… le train japonais nous attend! A bientôt !

japon.jpg

« La veille de la chandeleur…

Jeudi 8 février 2007

l’hiver se passe ou prend rigueur
Si tu sais bien tenir ta poele
A toi l’argent en quantite
Mais gare a la mauvaise etoile
Si tu mets ta crepe a cote ».

On ne sait pas trop si ce dicton s’applique en Chine! Si le 1er fevrier, il faisait un bon froid hivernal, il semblerait presque depuis que l’hiver est fini… Nous venons d’avoir 21 degres!

Quoi qu’il en soit, nous n’avons pas oublie, en chansons, de deguster de bonnes crepes « maison » entoures de quelques amis. Nous voulions faire les choses comme il faut, mais apres avoir ecume tous les supermarches temples des produits importes, je n’ai pas pu mettre la main sur de la farine de sarrazin. Un verre de cidre a la main (ouf, il en restait chez Carrouf!), c’est donc a la farine de froment arrosee de biere que nous avons fait sauter nos crepes… et que nous nous sommes regales en pensant bien a vous! La « complete » avait un gout exquis quand on y repense… et la banane chocolat… huumm!

Bons baisers de Shanghai et bon appetit!